Bonjour a tous,

C’est de mon petit village de St Philbert que je prends le clavier pour vous annoncer mon arrivée. J’ai touché le sol français dimanche à l’aéroport de Roissy.

J’ai pris cette décision assez rapidement après une semaine d’hésitation, mais depuis quelques temps je marchais sur la route, en particulier la 17, la transcanadienne où j’étais sensé trouver le sentier du même nom. Il se trouve que le sentier est bien souvent la route elle-même. Marcher sur l’asphalte n’a vraiment rien pour me plaire, d’autant qu’il faut y être particulièrement prudent, les camions de plus de 70 tonnes, les campings car géants conduits par des chauffards du dimanche et les voitures y circulent sans répit. De plus ma famille m’attend depuis plus d’un an et je ne parle même pas de conditions matérielles déplorables.

J’ai quitté les Territoires du Nord Ouest avec un mois de retard même si les premières neiges sont arrivées tout début septembre et que cette année l’hiver fut l’un des plus froid depuis de nombreuses années, certaines rivières n’ont gelé que tardivement. Les conditions météo particulièrement difficiles ne m’ont pas permis de rattraper ce retard m’empêchant du même coup de descendre vers la Baie James, itinéraire initialement prévu. J’ai donc dû prendre plus au Sud à partir de Churchill pour ne pas me retrouver dans la débâcle de la baie de Hudson et de la fonte des neiges qui l’entoure rendant la région totalement impraticable pendant de très longues périodes. Inutile de vous dire ou redire que le réchauffement climatique est tout sauf une invention ou une utopie même si certains en font leur fond de commerce.

Mais je l’ai fait mon Grand Nord a pied et en solitaire malgré toutes les difficultés ! 

C’est donc à Thunder Bay que j’ai pris la décision de rentrer après presque 7000 Km parcourus. De là j’ai pris l’avion pour Montréal avec mon brave et fidèle compagnon à quatre pattes Kujo pour qui c’était un baptême de l’air. Quelques jours plus tard il embarquera de Montréal, non sans avoir subit les premières maltraitances d’un monde dit civilisé, c'est-à-dire vaccins, puce électronique, visite médicale. Mais c’était le prix à payer pour pouvoir entrer en France et y avoir une vie paisible et un repos bien mérité. Il aura de toute façon l’occasion de retourner dans le Grand Nord, puisque j’y retourne en janvier prochain pour quatre mois, non pas pour marcher cette fois, mais pour y travailler. Plusieurs sociétés canadiennes m’ont proposé de travailler pour elles dans la prospection d’uranium, d’or et de diamants.

A Montréal j’ai eu le très grand plaisir de rencontrer Paul que je n’avais jamais vu et sur qui j’ai pu compter en toutes circonstances. Merci Paul !

Voila, maintenant je suis rentré, vous me pardonnerez je l’espère ce petit retard pour vous l’annoncer et je pensais bien à vous qui nous avez accompagné toute cette année. Ne vous arrêtez pas, l’aventure n’est pas terminée ! Patrice a reçu les dernières photos, celles d’après Churchill, il y a aussi les enfants de l’école qui sont revenus en classe mardi après-midi pour m’accueillir et me présenter le travail qu’ils ont fait sur l’aventure durant leur année. Ce fut un très grand et beau moment. Merci à eux et aux institutrices de St Philbert.

Il y aura aussi prochainement la sortie d’un carnet de voyage riche en photos et en émotions ainsi qu’un livre sur l’aventure.

Léonie, Patrice et moi-même avons encore des tonnes de choses à vous montrer.

A très bientôt sur ce même blog

Merci de votre soutien.

Fabien